Garage Vandenplas
  Notre concession

Vandenplas

Leuvensesteenweg 139 3080 Tervuren, 02/767.49.32 02/767.73.70

Lineartronic CVT disponible sur la Subaru Outback Boxer Diesel

La Lineartronic CVT à présent disponible

Zaventem, 27 mai 2013

Subaru a considérablement remanié son Outback pour l'année-modèle 2013. La voiture affiche un look plus "costaud", son intérieur a été revu sur plusieurs points, tandis que le véhicule a également évolué au plan technique. La nouveauté la plus marquante à cet égard est certainement la possibilité d'associer la transmission Lineartronic à variation continue (CVT) au moteur Subaru Boxer Diesel. C'est la toute première fois dans l'histoire de la marque japonaise qu'une transmission automatique est livrable avec un moteur Boxer Diesel. Quant à la transmission intégrale Symmetrical All Wheel Drive, elle équipe bien sûr, de série, toutes les Outback.

Lorsque l'Outback a débarqué sur les marchés européens, en 1996, elle a fait figure de pionnière du concept crossover. Cette Subaru associait le comportement routier supérieur et le confort d'une voiture particulière à la polyvalence d'un SUV, grâce, entre autres, à la fameuse transmission Symmetrical All Wheel Drive, emblématique des Subaru. Avec l'Outback de 4ème génération, dévoilée en 2009, Subaru a encore renforcé les caractéristiques crossover du modèle, tout en améliorant le confort et les aspects pratiques de la voiture. Et c'est dans cette voie que la marque nipponne persévère avec l'Outback année-modèle 2013, qui bénéficie d'importantes améliorations en matière de style extérieur et intérieur, mais aussi de consommation de carburant, de plaisir de conduire et de sécurité.

Motorisations

L'Outback est livrable avec deux moteurs différents: le 4 cylindres DOHC Subaru Boxer essence de 2,5 litres et le Subaru Boxer Diesel, un 4 cylindres DOHC 2 litres turbo. Le 2.5 possède une cylindrée de 2.498 cc et délivre une puissance maximale de 127 kW/173 ch à 5.600 tr/m. Son couple maximal est de 235 Nm à 4.100 tr/m. Ce moteur est uniquement disponible avec la Lineartronic (CVT).

En mars 2008, Subaru a lancé le premier moteur diesel à 4 cylindres horizontaux à plat, opposés deux à deux, produit en grande série. Cette motorisation unique est à présent disponible dans l'Outback en association avec une boîte de vitesses manuelle ou avec la transmission automatique Lineartronic. Cette dernière n'était jusqu'à présent pas disponible avec le Boxer Diesel.

Ce turbo diesel dispose de 4 soupapes par cylindre et sa cylindrée est de 1.998 cc. Il délivre une puissance maximale de 110 kW/150 ch à 3.600 tr/m, pour un couple maxi de 350 Nm, disponible entre 1.600 et 2.400 tr/m. Le Boxer Diesel est livrable avec une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou avec la Lineartronic (CVT).

Le moteur essence évolue surtout sur des points de détail. Son couple à bas régime a été amélioré et sa consommation de carburant diminuée. Le Boxer Diesel a droit pour sa part à plusieurs modifications au niveau de ses pièces mobiles, ce qui a permis de diminuer les frottements internes et de réduire encore la consommation de carburant. Des améliorations ont également été apportées à ce moteur en vue de réduire encore son niveau de vibrations, essentiellement à hauts régimes. Des changements ont aussi été apportées au niveau de l'admission et de l'échappement de manière à améliorer la vitesse de réaction à l'accélérateur, améliorer les performances ainsi que le couple à moyen régime, ce qui se traduit par davantage de plaisir de conduire.

La transmission Lineartronic

La nouvelle Outback est disponible avec trois transmissions différentes. Le Boxer Diesel reçoit, au choix, une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports ou une Lineartronic. Le 2.5 essence n'est disponible qu'avec une Lineartronic, mais d'un autre type que celle qui équipe le Boxer Diesel. Celle-ci constitue une nouveauté sur l'Outback et est également utilisée dans l'XV. Dans cette version, la courroie métallique a cédé la place à une chaîne, ce qui se traduit par plus de compacité, moins de résistances internes, moins de vibrations et plus de rendement. En position overdrive, on enregistre même une économie de carburant de l'ordre de 5% par rapport à la transmission à courroie.

La CVT du Boxer Diesel est une Lineartronic de type "High Torque" (couple élevé), qui est associée pour la première fois à la transmission intégrale AWD. Cette boîte de vitesses fait elle aussi appel à une chaîne et non à une courroie. Elle a été développée spécialement pour supporter le couple plus élevé du moteur diesel. Son adoption sur le moteur Boxer Diesel de Subaru met particulièrement en exergue les avantages de celui-ci qui sont un centre de gravité peu élevé et un très faible niveau de vibrations. Un autre atout de cette combinaison, c'est une accélération continue et un régime moteur constant. Cette solution convient très bien au moteur diesel et à sa plage de puissance relativement limitée, qui oblige normalement à de fréquents changements de rapport. Le système détermine lui-même la démultiplication idéale, parmi une infinité de possibilités.

Lorsque le conducteur attend les performances maximales, p. ex. lorsqu'il accélère énergiquement, la transmission passe d'elle même à un mode comportant 7 rapports "virtuels", ce qui rend alors les réactions de la Lineartronic très proches de celles d'une transmission automatique conventionnelle.

Evolutions intérieures et extérieures

Extérieurement, l'Outback a eu droit à un certain nombre de modifications. Un bouclier avant inédit et de nouveaux antibrouillards confèrent à l'Outback un look plus "robuste", conforme à la vocation du modèle. La calandre et les phares ont également été retouchés. Au niveau de la partie arrière, l'accent a davantage été mis sur les montants D et moins sur les glaces latérales.

Les dimensions extérieures de l'Outback n'ont que peu évolué, avec une longueur totale augmentée d'1,5 cm et une hauteur réduite de 0,5 cm. Quant à la garde au sol, elle demeure inchangée (20,0 cm), ce qui rend la voiture très à l'aise lorsqu'il s'agit de circuler sur route enneigée ou chemin non revêtu.

L'habitacle a été remanié pour accroître la liberté de mouvement des occupants. La garde au toit a été accrue de 40 mm, l'espace entre les sièges avant de 30 mm, tandis que la distance entre les sièges avant et arrière a pour sa part augmenté de pas moins de 62 mm! La capacité du coffre a elle aussi été majorée puisqu'elle atteint désormais 526 litres (VDA). Ce qui n'a pas changé, en revanche, c'est l'excellente visibilité périphérique et le diamètre de braquage de seulement 11,0 m. Il était également important d'améliorer la qualité perçue et la fonctionnalité de l'habitacle. Une attention spéciale a été accordée à l'information du conducteur. C'est pourquoi la disposition des instruments de bord a été modifiée et les cadrans ont reçu des glaces foncées qui, lorsque le contact est coupé, semblent totalement noires. Entre les cadrans on trouve désormais un écran à cristaux liquides (LCD) de 3,5", qui renforce la qualité perçue. L'Outback adopte également un système de navigation de nouvelle génération, plus simple à manipuler, plus explicite et facile à connecter avec un smartphone, par exemple. Sa mise à jour est également plus aisée, puisqu'elle se fait à l'aide d'une carte SD.

La console centrale possède désormais une finition métallisée noire et non plus couleur argent, ce qui améliore la qualité perçue et confère un aspect plus sportif. Des espaces de rangement supplémentaires ont été ménagés, notamment en déplaçant la commande du frein à main électronique. Les garnitures intérieures ont également été revues, toujours pour améliorer la qualité perçue. L'Executive dispose de série d'un garnissage cuir, les autres versions d'un garnissage en tissu. La nouvelle Outback bénéficie de nouveaux tissus intérieurs, aux motifs différents de ceux de l'année-modèle précédente.

Le volant et les différents boutons de commande qu'il comporte ont été modifiés, tout comme les commodos. Quant aux clignotants, ils proposent désormais une commande "à impulsion": lorsqu'on appuie brièvement sur la commande, les clignotants sont activés trois fois avant de s'arrêter, ce qui est très pratique lorsque l'on change de bande de circulation.

Modifications châssis

En application du "Subaru Dynamic Chassis Control Concept", les ingénieurs ont cherché à obtenir un châssis à la fois dynamique et confortable, ce qui a été rendu possible grâce à la position très basse du moteur et à la transmission intégrale Symmetrical All Wheel Drive. Quel que soit le type de route, le châssis se caractérise par ses réactions sûres et prévisibles. Le châssis de la nouvelle Outback a été revu sur de nombreux points, comme la stabilité en ligne droite et le caractère prévisible des réactions de la direction. C'est ainsi que l'Outback inaugure une nouvelle direction à assistance électrique qui offre de meilleures réactions autour du point milieu et qui contribue à réduire la consommation de carburant. Ce nouveau montage a en outre permis d'obtenir une colonne de direction plus rigide.

La suspension a également été remaniée, à l'avant comme à l'arrière. Les anciens amortisseurs ont cédé la place à de nouveaux éléments à course plus longue et avec moins de frottements internes. On trouve également des nouvelles douilles de raccord plus rigides au niveau de la suspension et du sous-châssis, des supports moteur renforcés et une barre stabilisatrice avant de plus grand diamètre. Tout cela exerce une influence positive sur le confort et le silence ainsi que le comportement routier de l'Outback. La nouvelle Outback présente désormais un compromis confort/tenue de route très proche de celui de la Legacy.

La sécurité passive n'a pas été oubliée. Un sous-châssis spécial fait en sorte qu'en cas de choc frontal, le moteur recule sous la voiture. Différentes modifications de carrosserie ont permis non seulement de rigidifier davantage encore cette dernière, mais aussi d'offrir à l'Outback une structure allégée au total de 6 kilos. La caisse de la voiture est donc devenue à la fois plus silencieuse, plus rigide et plus sûre.

L'Outback dans les pays du Benelux

L'Outback est, avec le nouveau Forester récemment commercialisé, le deuxième modèle que Subaru lance cette année dans les pays du Benelux. Pour Subaru Benelux, il s'agit d'une voiture importante. Le modèle offre de l'espace à revendre et, grâce au Symmetrical All Wheel Drive, se caractérise par une impressionnante polyvalence.

La possibilité d'associer la transmission Lineartronic au moteur Subaru Boxer Diesel constitue une réelle opportunité pour l'automobiliste qui, à des fins professionnelles ou privées, veut concilier le confort d'une boîte automatique avec les performances, l'économie et l'agrément du Boxer Diesel. Avec cette nouvelle Outback, Subaru vise des modèles comme la Volvo XC70 et l'Audi A4 Allroad Quattro, qui proposent toutes deux des performances comparables, mais à des tarifs nettement supérieurs.

Prix et équipements

L'Outback 2.0D est disponible en finitions Comfort, Luxury et Executive, et offre le choix entre une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports et la transmission Lineartronic CVT. La version Comfort est équipée de série de la transmission intégrale Symmetrical AWD, de jantes de 17'' en alliage léger, d'un car kit Bluetooth, d'une climatisation bizone et du régulateur de vitesse. La version Luxury ajoute à cette dotation les phares au Xénon avec réglage en hauteur dynamique. L'Executive, enfin, ajoute à tout cela le garnissage cuir, le système de navigation, le toit ouvrant électrique, le Keyless Access et le démarrage par bouton start/stop.

L'Outback 2.5i est également livrable dans les trois finitions mentionnées ci-dessus, mais uniquement avec transmission Lineartronic CVT.

Les premières Outback MY 2013 viennent d'arriver chez les concessionnaires Subaru.

Les tarifs sont les suivants:
2.0D Comfort 34.995 €
Comfort CVT 36.795 €
Luxury 35.995 €
Luxury CVT 37.795 €
Executive 39.995 €
Executive CVT 41.795 €
2.5i Comfort CVT 35.995 €
Luxury CVT 36.995 €
Executive CVT 40.995 €
Retour à la vue d'ensemble de nouvelles